Schloss in Frankreich
HomeKontaktImpressum
Über michÜbersetzungsbüroSchreibwerkstattVolkshochschule

Les lectures sont un élément indispensable à l’enseignement d’une langue

  

A. Un vent frais pour motiver les apprenants

Quelque soit sa qualité de contenu ou de présentation, un livre de classe reste un livre de classe.
C’est donc un moyen d’apprentissage souvent un peu éloigné de la réalité car son contenu n’est pas
avant tout tiré de la vie courante mais déterminé par une structure pédagogique bien étudiée.

Les lectures par contre sont basées sur des situations de la vie quotidienne, des situations authentiques
avec lesquelles l’apprenant peut s’identifier – une soirée au restaurant, un voyage d’affaires ou une
rencontre entre amis avec toutes les pannes qui peuvent survenir donnant ainsi le suspens et le
sel nécessaires.

Les éléments amusants et un style parfois un peu léger donnent à l’apprenant la détente nécessaire
pour bien apprendre sans vraiment s’en rendre compte. L’apprentissage devient lydique .

On pourra également impliquer l’apprenant dans l’histoire en lui demandant ce qu’il ferait dans certaines situations, parfois délicates : dans Des vacances mouvementées, le maire a une amie quie est mariée –
que faire lorsque son mari reviendra ? A l’apprenant de trouver des solutions.

  

B. Mais comment travailler avec ces lectures ?

Personnellement, j’utilise une méthode que j’ai intitulée « la méthode du sablier ».
Ce concept est composé de 3 phases :

La découverte qui part de l’idée générale du thème pour arriver au sens précis du texte

  • La lecture qui sert de transition entre la phase de découverte et la phase de reproduction.
  • La reproduction qui part de quelques mots simples pour arriver à un texte plus élaboré.

 

La phase de découverte

1 - Introduire le thème en plénum

  • Présentation du titre du texte, par ex. le choix du restaurant
  • Définition des attentes des apprenants sur ce texte :, pizza, amis, vin, atmosphère
  • Brainstorming de vocabulaire déjà connu sur ce thème -> Elaboration d’un Mind Mapping

2 - 1ère écoute du texte en plénum

3 - 1ère approche du texte en plénum :

  • Définition en gros de l'atmosphère (agréable – neutre – désagréable)

4 - 2ème Brainstorming de vocabulaire reconnu dans le texte

  • -> Complément du 1erMind Mapping

5 - 2ème écoute du texte en plénum

6 - 2ème approche du texte en groupes : 

  • Exercices à choix multiple et vrai ou faux

7 - 3ème écoute du texte en plénum

8 - 3ème approche du texte en groupes :

  • Exercices à trous – remise de la phrase dans l’ordre – relier début et fin de phrase

 

La phase de lecture

La lecture se fait seul ou, comme la plupart du temps, en plénum. On peut encore ajouter une phase
de reconstruction du texte / de résumé sous forme de Mind Mapping.

 

La phase de reproduction

1 - Association de vocabulaire en groupes :

  • Rassembler les mots d'une même catégorie (alimentation – sentiments)
  • Trouver l'intrus d'une liste de mots donnés
  • Poser des questions sur le texte : dans Une semaine très chargée, page 14, on peut poser la question : « Allez-vous en Suisse et pourquoi ? »

2 - Construire des phrases du 1er degré en groupes :

  • Compléter un mot / un verbe pour former une phrase simple
  • Donner une définition simple et courte d’un mot (ex. . l’amour, c’est…)

3 - Construire des phrases du 2ème degré en gruopes

  • Relier deux phrases simples par une conjonction (et – ou  /  avec – sans )
  • Ecrire un poème en relation avec le thème de l’histoire

4 - Exercice de transfert en groupes :

  • L’enseignant donne un problème et les apprenants discutent comment résoudre ce problème,
    par ex. l’oubli du dentier ou du porte-monnaie au restaurant.

5 -  Construction de phrase du 3ème degré en groupes

  • Compléter une phrase donnée par une autre phrase pour obtenir une courte histoire.
    Même exercice en plénum.

6 a - Grammaire, découvrir soi-même la règle en plénum
         en observant, comparant, différenciant :

  • L'accord des adjectifs ->  chinois – chinoise
  • Les quantités (une – des)->  une pizza - des spaghettis
  • La formation du pluriel (s)->  banane – bananes / repas - repas

6 b - Entraînement de la grammaire en plénum

  • Par ex. : conjuguer un verbe

7 - Expression libre du 1er degré basée sur l’expérience personnelle
     en groupes :

  • Parler de faits ou d'idées personnelles sur la base d'un mot donné
    (ex. : fromage – Grec – thé)

8 - Expression libre du 1er degré basée sur un thème donné en groupes :

  • Inventer une histoire sur un thème parent de celui de l’histoire (ex. : on va au cinéma)
  • Imaginer une suite de l’histoire (ex. : une soirée chez le Belge)

Tous les exercices de la phase de découverte (à trous, vrai ou faux etc.) peuvent être téléchargés
sur le site Klett-Verlag. Près de 130 exercices, classés par lecture et par chapitre sont à la disposition
de l’enseignant. Ils lui faciliteront le travail de préparation et lui feront gagner un temps précieux.

 

C. Une résonance positive auprès des apprenants

A ma question de savoir ce qu’ils pensaient du travail avec les lectures, mes apprenants m’ont répondu

  • qu’ils appréciaient que le texte s’adresse à des adultes, ce qui leur permet de s’identifier avec les situations et de plus facilement exprimer leur propre opinion,
     
  • qu’une lecture contient un fil conducteur qui donne une continuité au texte permettant à l’apprenant
    de se plonger dans l’ambiance et d’y rester tout le temps de la lecture,
     
  • que l’effet de répétition du vocabulaire appris auparavant dans le livre de classe n’est pas
    négligeable et que les exercices de structure (remettre la phrase dans l’ordre) sont
    également très utiles,
     
  • que, malgré sa difficulté, l’exercice de répétition du passage lu la semaine passée est bénéfique
    car il entraîne la mémoire,
     
  • qu’un pourcentage de dialogues relativement élevé (60%) est indispensable pour bien ressentir
    la situation et apprendre les expressions de la vie courante,
     
  • et qu’enfin les nombreuses informations touristiques donnent envie d’aller passer ses vacances
    sur place, ce qu’a fait une des mes participantes l’année dernière.

 

Si les lectures sont un complément idéal du livre de classe, elles ne peuvent en aucun cas le remplacer.
La structure pédagogique du livre donne à l’apprenant une base analytique indispensable à la
compréhension de la langue. La lecture, par contre, lui apporte tout l’agrément et la synthèse dont il
a besoin pour bien assimiler ce qu’il a appris avec le livre et constitue une excellente plate-forme de conversation.